Le matérialisme, philosophie progressiste.

links:

 

-- http://filosofia-xauteriana.blogs.sapo.pt

 

-- http://venceremos.blogs.sapo.pt

 

Vous pouvez nous trouver aussi à:

 

1) Facebook ( Brasil/ Portugal ) = União Dospovos

 

2) dans les commentaires sur l'EXPRESSO ( Lisbonne ), sous le nom de MUNDO-NOVO

 

 

Nos e-mails:

 

1) pablonodrade@sapo.pt

 

2) filosofia.xauteriana@live.fr

 

3) filosofia.xauteriana@gmail.com

 

                          ----------------- // -----------------------

 

 

      Ce qui distingue le matérialisme philosophique du matérialisme spontané, naïf, c'est que le premier établit, élabore scientifiquement et applique avec esprit de suite les principes matérialistes en partant des données de la science avancée et de la pratique sociale.

 

      La philosophie matérialiste est une arme sûre qui met l'homme à l'abri de l'influence néfaste de la réaction dans la vie spirituelle. Elle le guide dans la vie, lui indique la méthode pour résoudre les problèmes philosophiques qui le préoccupent.

 

      Depuis des siècles, l'église inculque à l'homme le mépris de la vie terrestre et la crainte de dieu. Elle enseigne aux hommes et avant tout aux masses opprimées que leur sort est de peiner et de prier, que le bonheur est inaccessible dans cette << vallée de larmes >> et qu'on ne peut le gagner que dans la << vie future >>, par la soumission et l'humilité. Elle menace de la vengeance divine et des tortures de l'enfer ceux qui oseraient se dresser contre la domination des exploiteurs, qui serait une institution divine.

 

      Le grand mérite de la philosophie matérialiste, c'est qu'elle aide l'homme à se délivrer des superstitions. Dès l'antiquité, elle se prononçait contre la peur de la mort, la crainte des dieux et autres forces surnaturelles.

 

      La philosophie matérialiste enseigne aux hommes à apprécier la vie terrestre et à s'efforcer de l'améliorer, sans compter sur l'au-delà. Pour la première fois dans l'histoire, le matérialisme a élevé bien haut la dignité et la raison humaines, proclamé que l'homme n'est pas un ver de terre, mais une création supérieure de la nature, capable d'en devenir le maître et le souverain. Le matérialisme est animé d'une foi profonde dans la puissance du savoir, dans la raison capable de déchiffrer les énigmes du monde qui nous entoure, de fonder un régime social raisonable et juste.

 

      Les apologistes de l'idéalisme calomnient souvent le matérialismr en le présentant comme une << doctrine sombre, accablante, semblable à un cauchemar >> ( William James ). En réalité, c'est justement la philosophie idéaliste, notamment celle d'aujourd'hui, qui est poussée au noir. Ce ne sont pas les matérialistes, mais de nombreux représentants de l'idéalisme qui nient les facultés cognitives de la raison et prêchent le manque de foi en la science. Ce n'est pas le matérialisme, mais l'idéalisme qui a souvent offert un terrain idéologique propice aux idéologies inhumaines les plus rébutantes: les théories racistes et l'obscurantisme fasciste.

 

      L'idéalisme philosophique ne veut pas reconnaître la réalité du monde matériel qui nous entoure, s'en évade, déclare qu'il est illusoire et imagine à sa place un univers immatériel, fictif.

 

      Le matérialisme au contraire donne un tableau fidèle du monde, sans aucune addition étrangère: esprits, dieu créateur, etc. Les matérialistes n'attendent pas de secours des forces surnaturelles, ils ont foi dans l'homme, dans sa capacité de transformer le monde de ses propres mains et de le rendre digne de lui.

 

      Par son essence même, le matérialisme est une doctrine optimiste, vivifiante; le pessimisme, le << mal du siècle >> lui sont étrangers. C'est pourquoi il est en règle générale la doctrine des classes et des groupes sociaux progressistes. Ses partisans sont des hommes qui envisagent l'avenir sans crainte, qui ne doutent pas de la justesse de leur cause.

 

      Depuis des siècles, les idéalistes dénigrent le matérialisme en affirmant que les valeurs spirituelles et les idéals les plus nobles seraient étrangers aux matérialistes, seraient le privilège des adeptes de l'idéalisme philosophique. En réalité le Matérialisme Dialectique et Historique de Marx et d'Engels, loin d'exclure les idées avancées, les principes moraux et les idéals élevés, les apprécie hautement. La lutte pour le progrès, pour un régime social supérieur ne peut être couronnée de succès sans de grandes idées qui exaltent les hommes.

 

( Le 04 février 2014, notre publication sera nomée: " Le Matérialisme Dialectique et Historique, Degré Supérieur dans le Développement de la Philosophie " )

publicado por filosofia-xauteriana às 12:48 | comentar | favorito