LE RÔLE DU TRAVAIL ET DU LANGAGE DANS LE DEVELOPPEMENT DE LA PENSEE HUMAINE

  " LE RÔLE DU TRAVAIL ET DU LANGAGE DANS LE DEVELOPPEMENT DE LA PENSEE HUMAINE "

 

 

link: http://filosofia-xauteriana.blogs.sapo.pt

 

 

vos e-mails à:

 

1) pablonodrade@sapo.pt

 

2) filosofia.xauteriana@live.fr

 

 

Vous pouvez nous trouver aussi:

 

1) dans TWITTER -- FXauteriana

 

2) dans FACEBOOK -- União Dospovos

 

                     ------------------ // --------------------

 

 

      La vie psychique de l'homme a pour prémisses les formes élémentaires de l'activité psychique des animaux. Mais il faut discerner aussi la différence qualitative entre l'une et l'autre. la pensée humaine constitue le degré le plus élevé du développement de la vie psychique. C'est le travail de l'homme social qui a conditioné le très haut développement de sa vie psychique, de sa pensée.

 

      Darwin a démontré que l'être humain est issu d'un ancêtre commun à l'homme et au singe anthropoïde. Dans des temps immémoriaux, les ancêtres animaux de l'homme, qui se distinguaient par un développement particulier des membres antérieurs, adoptèrent une démarche verticale et commencèrent à se servir des objets de la nature comme outils pour se procurer de la nourriture et pour se défendre. Plus tard, ils se mirent à fabriquer eux-mêmes des outils, ce qui marqua le début de la transformation de l'animal en homme. L'emploi des instruments de travail permit à l'homme de se rendre maître d'une force de la nature telle que le feu, d'améliorer et de varier son alimentation, ce qui contribua au développement de son cerveau.

 

      L'emploi des outils modifia le comportement des hommes à l'égard de la nature. L'animal s'y adapte passivement, et se sert de ce qu'elle lui fournit elle-même. L'homme au contraire s'adapte à la nature activement, il la modifie d'une manière rationelle, crée pour lui-même les conditions d'existence qu'il n'y trouve pas. Le travail de l'homme joua un rôle décisif dans l'évolution et le perfectionnement de son cerveau. Dans un certain sens, le travail forma l'homme, et aussi le cerveau humain.

 

      La complication des rapports réciproques entre l'homme et la nature aboutit à compliquer les relations humaines. Les hommes travaillaient en commun, il devaient communiquer entre eux, et à cet effet, le nombre limité de sons dont se content les animaux ne suffisait plus. Peu à peu le larynx se développa et se transforma, et l'homme apprit à prononcer des sons articulés, puis des mots qui constituèrent le langage sans lequel le travail en commun aurait été impossible.

 

      Sans les mots, les notions des choses et de leurs liaisons n'auraient pu se former, la pensée humaine n'aurait pu exister. La naissance et l'évolution du langage exercèrent à leur tour une action sur le développement du cerveau.

 

      Le travail, la vie social de l'homme, le langage, tels sont les facteurs décisifs grâce auxquels le cerveau humain se perfectionna et sa pensée progressa.

 

 

(Mardi prochain le, 15 avril 2014, lisez: " LA CONSCIENCE, PROPRIETE DU CERVEAU " ).

publicado por filosofia-xauteriana às 12:35 | comentar | favorito