LES FORMES DU MOUVEMENT DE LA MATIERE

           " Les Formes du Mouvement de la Matière "

 

 

links:

 

1) http://filosofia-xauteriana.blogs.sapo.pt

 

2) http://venceremos.blogs.sapo.pt

 

 

Vos e-mails à:

 

1) pablonodrade@sapo.pt

 

2) filosofia.xauteriana@live.fr

 

 

Vous pouvez nous trouvez chez Facebook à: União Dospovos

 

                ------------------ // --------------------

 

 

      A la diversité de la matière correspond la diversité des formes de son mouvement.

 

      La forme la plus simple est le déplacement mécanique d'un corps dans l'espace. Les processus thermiques, dus au mouvement déserdonné des molécules qui constituent les corps physiques, représentent une forme plus complexe du mouvement. Il es scientifiquement établi que la lumière, c'est-à-dire le rayonnement électromagnétique, et les champs physiques sont également des états particuliers de la matière en mouvement. Le mouvement de la matière se manifeste aussi dans les processus chimiques de transformation des corps, liés à l'union et à la séparation des atomes et des molécules. La vie de la nature organique, les processus physiologiques qui se déroulent dans le monde végétal et animal, l'évolution des espèces, constituent également des formes spécifiques du mouvement, propriété générale de la matière.

 

      On observe une forme particulièrement complexe du mouvement de la matière dans la vie sociale: le développement de la production matérielle, la vie économique, etc.

 

      Depuis la fin du XIXème siècle, la science a découvert et étudie une série de formes du mouvement de la matière inconnues jusqu'alors: le mouvement des particules autour du noyau à l'intérieur de l'atome, les processus complexes de transformations intranucléaires, etc. Et il n'est pas douteux que d'autres formes du mouvement de la matière seront encore découvertes.

 

      Les diverses formes du mouvement de la matière, loin d'être isolées, sont liées les unes aux autres et se convertissent les unes dans les autres. C'est ainsi que le mouvement chaotique des molécules engendre des processus thermiques. Ces derniers peuvent donner à des modifications chimiques et à des phénomènes lumineux. A un degré déterminé de l'évolution, les processus chimiques ont abouti à la formation des albuminoïdes et des systèmes de fermentation qui s'y rattachent, et de là à l'apparition de la vie, c'est-à-dire de la forme biologique du mouvement de la matière.

 

      Le fait que les formes du mouvement de la matière peuvent se convertir les unes dans les autres s'exprime notamment dans une loi fondamentale des sciences de la nature: la loi de la transformation et de la conservation de l'énergie.

                                        

Aux différents degrés de développement et de complexité de la matièrecorrespondent diverses formes du mouvement. Les formes inférieures, plus simples, sont comprises dans les formes supérieures, plus complexes, et y participent. Cependant, il existe une différence qualitative entre les formes du mouvement; les formes supérieures ne se réduisent pas aux formes inférieures. Ainsi, on observe dans les processus physiologiques un mouvement mécanique: le déplacement dans l'espace d'éléments  qui participent à ces processus; mais les phénomènes physiologiques ne se réduisent pas au déplacement mécanique de ces éléments.

 

      Les anciens matérialistes, les matérialistes mécanistes, estimaient que la vie entière de la nature et de la société humaine pouvait être ramenée à des déplacements mécaniques dans l'espace de particules de matière et de corps. Par sa théorie profonde du mouvement, en tant que changement en général, le matérialisme philosophique marxiste dépasse la conception étroite, simpliste, du mouvement de la matière propre au matérialisme mécaniste.

 

 

( Mardi, le 18 mars 2014, lisez: " L'ESPACE ET LE TEMPS " ).

 

publicado por filosofia-xauteriana às 20:41 | comentar | favorito