L'idéalisme subjectif

 " L'IDEALISME SUBJECTIF "

 

 

kink: http://filosofia-xauteriana.blogs.sapo.pt

 

 

vos e-mails à:

 

1) pablonodrade@sapo.pt

 

2) filosofia.xauteriana@live.fr

 

3) filosofia.xauteriana@gmail.com

 

 

                      ------------------ // -----------------------

 

 

 

      L'idéalisme objectif, qui déduit la nature de l'idée divine, se distingue de l'idéalisme subjectif selon lequel les choses, les objets sont l'ensemble de nos sensations, de nos pensées; cette philosophie transfère ainsi le monde dans la conscience du sujet, de l'homme connaissant.

 

      L'idéalisme subjectif se demande ce qu'il peut connaître sur les choses environnantes. Et il répond: rien que les sensations que j'en reçois, c'est-à-dire des sensations de couleur, de saveur, d'odeur, de densité, de forme, etc. En dehors de cette somme de sensations, je ne perçois rien de l'objet et ne peux rien percevoir; n'est-il pas raisonnable de supposer que l'objet n'est que l'ensemble de mes sensations, qu'il n'existe aucun objet séparé des sensations, en dehors d'elles?

 

      Il s'ensuit que l'homme serait entouré non de choses mais de complexes de mes propres sensations, que la nature entière ne serait qu'un ensemble de sensations.

 

      L'idéalisme subjectif a été développé au début du XVIII° siècle par l'évèque anglais Berkeley. Ce dernier déclarait ouvertement que sa philosophie idéaliste avait pour objet de réfuter le matérialisme et l'athéisme et de justifier l'existence de " dieu ".

 

      L'idéalisme subjectif déforme grossièrement le rapport réel entre nos sensations et les choses. Il identifie la perception humaine et l'objet perçu.

 

      Quand on tire les conclusions logiques du principe fondamental de l'idéalisme subjectif, à savoir que l'objet et sa perception sont une et même chose, on aboutit à ceci: le monde entier est créé par moi-même, par ma conscience; les autres individus y compris mes parents ne sont que mes perceptions, n'existent pas objectivement. Donc, l'idéalisme subjectif conduit nécessairement au solipsisme, philosophie absurde prétendant que seul le moi existe, et que le monde entier y compris les autres individus n'existent que dans ma représentation. Lénine disait que cette philosophie est digne des hôtes d'un asile d'aliénés.

 

      Les conséquences solipsistes inévitables auxquelles aboutit l'idéalisme subjectif, quelle qu'en soit la forme, démontrent avec évidence la fausseté de cette philosophie.

 

 

( à continuer le, 10 juin 2014 : " Tentative de Tracer une << Troisième >> Voie en Philosophie " )

publicado por filosofia-xauteriana às 20:28 | comentar | favorito