CONTRA LA REACTION ET L'IGNORANCE

PRINCIPES DU MARXISME


selon FILOSOFIA XAUTERIANA



                           -------------- // --------------




      L'histoire de la science est celle d'une lutte continue des savants et des philosophes progressistes contre l'ignorance et la superstition, contre la réaction politique et idéologique. Dans un e société divisée en classes antagoniques, il y a toujours des forces qui n'ont pas intérêt à ce que les idées avancées se répandent: ce sont les classes réactionnaires. Les forces réactionnaires furent toujours hostiles à la science; elles persécutaient les savants et les philosophes éclairés, sans reculer devant les bûchers et les cachots, ou bien elles s'ingéniaient à altérer les découvertes scientifiques jusqu'à en éliminer l'esprit matérialiste, progressiste.


      Dans la Grèce antique, les aristocrates s'acharnèrent à détruire les oeuvres du grand matérialiste Démocrite, fondateur de la théorie atomiste de la matière, qui niait l'intervention des dieux dans la nature et dans les choses humaines.


      Le philosophe matérialiste grec, Anaxagore, accusé d'incrédulité, fut chassé d'Athènes.


      Un autre matérialiste, Epicure, disciple de Démocrite, pour avoir voulu affranchir l'homme de la peur des dieux et glorifié la science, fut pendant deux millénaires l'objet des anathèmes des Pères de l'Eglise, qui le présentèrent comme corrupteur et un ennemi de la morale.


      En l'an 391, les moines chrétiens mirent le feu à la célèbre bibliothèque d'Alexandrie, qui contenait 700.000 ouvrages d'écrivains et de savants de l'Antiquité. Le pape Grégoire 1er. ( 590 - 604 ), adversaire acharné de l'enseignement laïque et de la science, fit anéantir un grand nombre d'oeuvres précieuses d'auteurs antiques et, avant tout, celles des philosophes matérialistes.


      L'Inquisition, instituée par la papauté pour lutter contre les ennemis de l'Eglise catholique, persécutait férocement les penseurs progressistes. En 1600, elle fit brûler Giordano Bruno, philosophe et savant, qui défendait la théorie de Copernic. En 1619 à Toulouse, sur l'ordre de l'Inquisition, les bourreaux arrachèrent la langue à Lucilio Vanini avant de le brûler. Galilée, qui soutenait le système de Copernic, fut contraint par l'Inqusition d'abjurer ses opinions, sous peine de tortures. Voltaire fut enfermé à la Bastille. Comme philosophe matérialiste, Diderot fut emprisoné.


      Il serait faux de croire que la lutte de la réaction contre la science n'a eu lieu que dans l'antiquité et au moyen âge. Elle n'a pas cessé à l'époque capitaliste. La classe capitaliste est intéressée au développement des sciences de la nature, car le progrès technique en dépend. Mais elle n'est nullement intéressée à répandre la philosophie matérialiste, la conception scientifique de l'univers qui permet aux hommes de comprendre la réalité, de savoir comment se comporter et comment agir dans ce monde. Aussi les idéologues de la bourgeoisie s'efforcent-ils de dissocier les découvertes scientifiques de leurs conclusions matérialistes et athées qu'ils considèrent comme un danger pour la domination bourgeoise.


      La bourgeoisie réactionnaire en veut surtout au marxisme et à sa philosophie, le Matérialisme Dialectique et Historique. De nombreux professeurs bourgeois s'occupent spécialement de la << réfutation >> du marxisme.


      La bourgeoisie réactionnaire contemporaine n'envoie pas au bûcher les savants et les philosophes progressistes, mais elle les écarte des universités et des établissement de recherches, les empêche pratiquement de publier leurs oeuvres, les discrédite moralement et politiquement, etc. Tous ces moyens de lutte contre les << idées dangereuses >> sont largement appliqués aux USA  et dans plusieurs autres pays. Par ces moyens et par la propagande de l'idéologie réactionnaire, la classe dominante exerce une pression sur la conscience des hommes, leur inculque des idées qui répondent à ses intérêts, entrave la diffusion des idées matérialistes, avancées.


      Quelque épineux que soit le chemin, et quels que soient les sacrifices imposés par la société exploiteuse, la science et la philosophie matérialiste surmontent finalement les obstacles et progressent irrésistiblement.


      La science et la philosophie matérialistes donnent aux hommes une véritable connaissance des lois de la nature et de la société, et leur apprennent à s'en servir dans l'intérêt de l'humanité. C'est là leur force!!!



( à suivre mardi, le 10/12/2013, avec le titre: " MATERIALISME ET IDEALISME " )



Envoyez vos e-mails à:


1) pablonodrade@sapo.pt


2) filosofia.xauteriana@live.fr


3) filosofia.xauteriana@gmail.com


Vous pouvez nous trouver dans Facebook sous le nom: União Dospovos

publicado por filosofia-xauteriana às 22:44 | favorito